j’étais partie cueillir des mûres…

… pour trouver l’inspiration… hihi, en fait c’est que je me rappellais plus à quoi ressemblait une feuille de roncier… bref ! de retour avec la ptite dernière illustr du ptit jeu de l’été avec la H… et mister B en guest… et une autre proposition…

interprétation ultra voire archifantaisiste (plus qu’illustration) de la phrase de Pennac choisie par la hache :
« A travers le roncier de ses sourcils, son oeil de sanglier fouillait ma conscience comme s’il y avait perdu ses clefs. »
(La petite marchande de prose, Daniel Pennac.)



5 Comments

  1. Lulu wrote:

    Wouaw

    Moi j’aime bien celle avec la tête de sanglier…Yeah yeah…Toujours aussi belles tes images…(re- à quand le petit cochien?)

  2. ar valafenn wrote:

    Des mûres ou du pigment en barre, parce que le sanglier semble avoir pris un coup de chaud !!! 🙂

  3. Anem wrote:

    ouep !

    Fô bien s’réchauffer le coeur comme on peut par ces temps pourris… 🙂

  4. misterb wrote:

    ben tu t’en es bien sortie. c’est beau la mûre!

  5. panpan wrote:

    laideur

    heure laide.
    la clé à la laie
    et à ses cochons de lait.
    lai d’heures.