Anne-Émilie Philippe

processus du blues

Installation de feuilles imprimées jouant à la fois sur la superposition et le recadrage des images durant l’impression et la superposition «physique» des feuilles transparentes. L’image imprimée est celle de la surface de la mer, qui pour moi est une image «non-image», une surface de projection d’autres images mentales, où les yeux se perdent poétiquement. Offset manuelle sur papier de soie. Projet en cours.