Anne-Émilie Philippe

C'EST COMME FRAPPER LÉGÈREMENT LA SURFACE DE L'EAU AFIN D'EN DÉTRUIRE LE REFLET. ENTRE LE MOMENT OÚ L'ON FRAPPE ET CELUI OÙ LE REFLET REVIENT, DANS CET ÉCHO, CET ÉCHO-CHAOS SE TROUVENT TOUTES LES IMAGES. ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Tous droits réservés AE Philippe